Coronavirus, toujours de nouveaux cas

En quelques heures, sinon quelques jours, la Chine fait état de plusieurs victimes en Chine. C’est à Wuhan, au centre du pays, que le virus est apparu avant de s’en prendre vers d’autres régions du continent asiatique, puis les États-Unis et l’Europe. Ce nouveau virus présent des similitudes avec le Sras a pour principaux symptômes un état grippal et des difficultés respiratoires chez les malades.

Un premier état lourd pour la Chine

Ce sont aujourd’hui environ 80000 personnes qui sont touchées par le terrible virus, dont une cinquantaine est morte, d’après les autorités locales chinoises. La première alerte a été donnée par l’Organisation mondiale de la santé à la fin de l’année dernière. Les premiers signes faisaient allusion à une forme de pneumonie dont la cause est indéterminée. Les patients atteints ont été placés en quarantaine.

Les premiers cas au-delà des frontières chinoises

Alors que la Chine annonce la mort d’un patient, plusieurs cas ont été décelés à l’extérieur des frontières chinoises. Le premier cas est survenu 48 heures après le décès du patient en Chine. C’était en Thaïlande, le 11 janvier 2020. D’autres pays déclarent également avoir identifié des cas suspects puis avérés, notamment le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis et Taïwan. Tous les pays ont pris à leur niveau les précautions nécessaires pour dépister à temps la maladie dans leurs aéroports respectifs. Dorénavant, tous les passagers en provenance de Wuhan sont minutieusement contrôlés. Les autorités chinoises redoublent d’effort et émettent un avertissement sur la possible mutation du virus. Cette mutation pouvant faciliter la propagation du coronavirus.