Qu’est devenu Pluton, la 9e planète du système solaire ?

À la petite école, l’on enseignait par cœur les 9 planètes du système solaire. Depuis 2006, Pluton n’en fait plus partie, car elle ne répond plus aux trois conditions de classement pour en être une.

Le système solaire autrefois au grand complet

Quelques années plus tôt, le système solaire était constitué de 9 planètes. Du plus proche au plus éloigné du soleil, elles sont : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Mais voilà qu’en 2006, avec l’amélioration de la vision télescopique, il s’avère que Pluton est loin d’être comme les 8 autres, pour plusieurs raisons, ou plutôt trois en particulier.

3 conditions sine qua non pour être une planète

Pluton a été découvert en 1930 et comptait jusqu’en 2006 comme étant une des 9 planètes de notre système solaire. Seulement, avec les avancées technologiques, il semblerait qu’elle ne répond plus au profil exigé d’une planète de ce système. Tout d’abord, il faut qu’un astre soit en orbite autour du soleil pour être qualité de planète. C’est le cas de Pluton. Ensuite, on exige d’une planète qu’elle soit suffisamment grande pour affiche une forme sphérique. Pluton a une forme plutôt petite et aplatie, à l’image d’une patate. Enfin, une planète du système solaire doit également être assez massive pour être capable de nettoyer son champ d’influence gravitationnel. Malheureusement, Pluton étant trop petit, il a tendance à attirer les météorites autour de lui. Elle ne peut donc pas figurer dans le système solaire, selon les scientifiques.

Pluton reclassé ailleurs…

C’est la troisième condition que Pluton n’a clairement pas remplie, d’où son reclassement. Depuis cette étude de cas, elle est dorénavant placée dans la catégorie des planètes naines. Une planète naine étant l’astre intermédiaire entre une vraie planète remplissant les 3 conditions et un astéroïde conventionnel.