"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

La dimension sociale de l’Union européenne est négligée lors de la campagne électorale

BestNewsMondeLa dimension sociale de l'Union européenne est négligée lors de la campagne...

Lors des campagnes électorales au sein de l’Union européenne, un enjeu crucial est fréquemment relégué au second plan : la dimension sociale. Pourtant, les questions sociales sont au cœur des préoccupations des citoyens européens. Comment ces thématiques peuvent-elles retrouver toute leur importance dans le débat politique ?

La dimension sociale dans l’Union européenne : une négligence lors de la campagne électorale

La dimension sociale de l’Union européenne est une question cruciale qui mérite d’être abordée en profondeur lors des campagnes électorales. Toutefois, il est regrettable de constater que cette dimension est souvent négligée, reléguée au second plan, voire complètement oubliée. Cette négligence est dommageable, tant pour la construction européenne que pour les citoyens.

Une priorité fondatrice oubliée

Le traité de Rome, qui a jeté les bases de l’Union européenne en 1957, accordait une place importante à la dimension sociale. En effet, il mettait en avant la volonté de promouvoir le progrès économique et social, en améliorant constamment les conditions de vie et d’emploi des peuples européens. Malheureusement, au fil des années, cette priorité fondatrice a été reléguée au second plan, voire négligée.

Une construction européenne axée sur d’autres priorités

L’Union européenne s’est principalement concentrée sur la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux. Cette orientation a favorisé l’élargissement de l’Union et a relégué la dimension sociale au second plan. Les difficultés structurelles et conjoncturelles auxquelles ont été confrontés les États membres ont régulièrement réaffirmé l’importance de l’ambition sociale de l’Europe.

Des institutions et procédures en sommeil

Les traités européens ont créé de nombreuses institutions et procédures de coordination des politiques du marché du travail et des politiques sociales. Cependant, ces mécanismes sont souvent peu utilisés et restent en sommeil, relégués en coulisses. Cette situation renforce l’idée que la dimension sociale est marginale dans l’agenda européen.

L’euphorie économique obscurcit l’Europe sociale

L’euphorie économique qui a suivi la crise sanitaire a malheureusement relégué davantage l’Europe sociale au second plan. Les créations d’emplois et la baisse du chômage ont été mises en avant, reléguant ainsi les enjeux sociaux à l’arrière-plan. De plus, la médiatisation des « pactes » et « initiatives » économiques accentue encore plus le contraste entre la dimension économique et la dimension sociale de l’Union européenne.

Redresser le cap pour l’Europe sociale

Il est essentiel que les dirigeants européens prennent conscience de l’importance de la dimension sociale de l’Union européenne et qu’ils rectifient le tir. La campagne électorale doit être l’occasion de mettre en avant des propositions et des mesures concrètes pour renforcer l’Europe sociale. Les problématiques telles que le chômage, les inégalités sociales, le vieillissement de la population doivent être placées au cœur des négociations européennes.

La dimension sociale de l’Union européenne ne peut plus être négligée lors des campagnes électorales. Elle est une composante essentielle de la construction européenne et répond aux attentes des citoyens européens. Il est donc primordial que les dirigeants européens accordent la priorité à ces enjeux sociaux afin de construire une Europe plus juste et inclusive.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.