"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Indemnités pour les cheminots mobilisés pendant les JO 2024 : la SNCF propose 95 euros par jour

BestNewsMondeIndemnités pour les cheminots mobilisés pendant les JO 2024 : la SNCF...

La SNCF propose une indemnité de 95 euros par jour pour les cheminots mobilisés lors des Jeux Olympiques de 2024. Cette mesure vise à reconnaître et récompenser l’engagement des employés mobilisés pour assurer le bon déroulement de cet événement majeur. Découvrez les détails de cette proposition et son impact sur les agents de la SNCF impliqués dans l’organisation des JO 2024.

La SNCF propose une indemnité de 95 euros par jour pour les cheminots mobilisés pendant les JO 2024


Les négociations concernant les indemnités accordées aux cheminots mobilisés pendant les Jeux olympiques de Paris 2024 ont pris fin avec une proposition de la SNCF. Selon cette proposition, les agents qui travailleront du 22 juillet au 8 septembre recevront une prime journalière de 95 euros bruts, avec un plafond de 1 900 euros.

Une proposition ouverte aux syndicats jusqu’au 4 juin

La directive annoncée par la SNCF propose une indemnité de 95 euros par jour pour les 50 000 cheminots mobilisés sur tout le territoire, quel que soit leur métier. Le montant total de cette prime est fixé à 1 900 euros maximum. Cette proposition est ouverte à la signature des organisations syndicales jusqu’au mardi 4 juin.

Des négociations longues et une grève préventive

La proposition de la SNCF fait suite à une table ronde organisée avec les quatre organisations syndicales représentatives : la CGT-Cheminots, l’UNSA-Ferroviaire, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots. Cette réunion a duré un peu plus de quatre heures et était présidée par le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou.
Cependant, cette ultime réunion s’est tenue au lendemain d’une grève destinée à peser sur les négociations. Une « grève préventive » qualifiée d’inacceptable par le ministre délégué chargé des transports, Patrice Vergriete. La CGT-Cheminots a également critiqué la lenteur de la direction pour finaliser son offre, alors que d’autres entreprises liées aux JO ont déjà pris des mesures depuis plusieurs semaines.

Des primes différentes selon les professions

Contrairement à la RATP qui a négocié des primes métier par métier, la SNCF a opté pour une prime unique et commune à tous les agents. Cette décision a été prise dans un souci d’équité selon la direction. Les policiers et les gendarmes travaillant en Île-de-France pendant les compétitions toucheront également une prime de 1 900 euros.

Un trafic ferroviaire intensifié pendant les JO

La SNCF s’attend à une augmentation significative du trafic ferroviaire pendant la période des Jeux olympiques. Elle estime transporter environ 10 millions de spectateurs et jusqu’à 15 millions de visiteurs français et internationaux. Pour faire face à cette demande, le groupe public prévoit de mobiliser 4 500 trains supplémentaires en Île-de-France, soit 300 trains de plus chaque jour. De plus, 370 trains TER supplémentaires seront également mis en place dans les villes hôtes.
En conclusion, la proposition de la SNCF d’une indemnité de 95 euros par jour pour les cheminots mobilisés pendant les JO 2024 est maintenant soumise aux syndicats pour signature. Cette prime unique vise à récompenser tous les agents mobilisés, quels que soient leurs métiers. Elle vise également à assurer un trafic ferroviaire intensifié et efficace pendant les Jeux olympiques.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.