"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

La Pologne est moins enthousiaste vis-à-vis de l’Union européenne après les premières années d’adhésion

BestNewsMondeLa Pologne est moins enthousiaste vis-à-vis de l'Union européenne après les premières...

La relation entre la Pologne et l’Union européenne suscite désormais des interrogations. Autrefois enthousiaste, la Pologne exprime aujourd’hui des réserves quant à son adhésion. Que s’est-il passé pour ce changement d’attitude ?

Les bénéfices économiques considérables de l’adhésion de la Pologne à l’UE

Depuis son adhésion à l’Union européenne il y a vingt ans, la Pologne a connu un succès économique indéniable. En tant que principal pays d’Europe centrale avec une population de 40 millions d’habitants, la Pologne a largement bénéficié de l’accès au marché unique européen.

Le produit intérieur brut (PIB) par habitant a augmenté de 48% à 82% de la moyenne de l’UE en vingt ans, le chômage a quasiment disparu et l’exode de la population vers les pays de l’Europe occidentale, constaté lors des premières années, est désormais terminé. Selon le Polish Economic Institute (PIE), la croissance économique de la Pologne a été 40% plus élevée grâce à son adhésion à l’UE. Aucun autre pays d’Europe centrale n’a connu une progression économique aussi spectaculaire que la Pologne.

De plus, la Pologne a reçu des fonds européens nets équivalant à plus de 2% de son PIB chaque année. Cela représente une somme colossale, comparable au Plan Marshall, dont l’UE devrait se vanter davantage. L’accès au marché unique européen, sans barrières commerciales, a également permis aux usines européennes, notamment allemandes, de trouver une zone de production compétitive à proximité, avec des coûts salariaux trois fois moins élevés qu’en Allemagne ou en France.

Un enthousiasme politique mitigé

Même si l’adhésion à l’UE a été économiquement bénéfique pour la Pologne, l’enthousiasme politique envers l’Union européenne est mitigé. Les sondages montrent que la majorité des Polonais a une bonne image de l’UE, légèrement supérieure à la moyenne des 27 pays membres, avec 52% d’opinions positives. Cependant, cela signifie tout de même que 38% ont une opinion neutre et 10% ont une opinion négative. De plus, la population polonaise est réticente à l’idée d’adopter l’euro, avec 37% de soutien et 56% d’opposition. Le zloty, la monnaie polonaise, reste un symbole national important et son maintien n’est pas remis en question.

L’influence des années de gouvernement populiste

Ce manque d’enthousiasme envers l’UE est en partie dû aux huit années de gouvernement populiste en Pologne, de 2015 à 2023. Pendant cette période, le parti Droit et Justice (PiS) a régulièrement critiqué Bruxelles, faisant de l’UE un bouc émissaire idéal, même s’il n’a jamais défendu une sortie de l’Union. Le président actuel, Andrzej Duda, a qualifié l’UE de « communauté imaginaire qui ne nous a pas apporté grand-chose » et a même demandé à Bruxelles de laisser la Pologne tranquille tout en lui reprochant d’avoir abandonné le pays en 1945. Ces confrontations politiques ont été très violentes et ont conduit à la suspension des fonds européens.

Malgré les bénéfices économiques considérables, la Pologne affiche aujourd’hui un soutien tiède envers l’Union européenne. Les années de gouvernement populiste ont laissé des traces et ont contribué à une certaine méfiance envers Bruxelles. Néanmoins, une génération de jeunes Polonais reste fermement pro-européenne, témoignant de la complexité de la relation entre la Pologne et l’UE.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.