"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Le commerce illicite met en danger plus de 4 000 espèces sauvages de plantes et d’animaux

BestNewsGreenLe commerce illicite met en danger plus de 4 000 espèces sauvages...

Le commerce illicite menace la survie de plus de 4 000 espèces animales et végétales dans le monde. Découvrez l’impact dévastateur de ce fléau sur la biodiversité et les actions à mettre en œuvre pour protéger notre planète.

Le commerce illicite : une menace pour la biodiversité

Le commerce illicite met en danger plus de 4 000 espèces sauvages de plantes et d’animaux à travers le monde. Ce trafic illégal, qui comprend la vente de coraux, de reptiles, d’éléphants, de mollusques, de perroquets ainsi que de bois de rose, de ginseng et de cactus, a des conséquences dévastatrices sur la biodiversité. Entre 2015 et 2021, plus de 140 000 saisies ont été enregistrées dans 162 pays, représentant plus de 13 millions de spécimens et environ 16 000 tonnes d’articles.

L’ampleur du trafic de faune et de flore

La troisième édition du rapport mondial sur la criminalité liée aux espèces sauvages, publiée par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), souligne l’ampleur du commerce illégal d’espèces sauvages. Ce trafic, considéré comme le troisième plus lucratif au monde après celui des drogues et des armes, implique des activités telles que le prélèvement dans la nature, la distribution, le transport, la vente et la possession de spécimens vivants.

Les répercussions de la criminalité

Ce trafic illégal a des conséquences dramatiques non seulement sur les espèces concernées, mais aussi sur les écosystèmes dans lesquels elles évoluent. Il perturbe les efforts de lutte contre le réchauffement climatique, met en péril les moyens de subsistance des communautés locales et contribue à l’instabilité et à l’insécurité. Selon Ghada Waly, la directrice exécutive de l’ONUDC, de nombreuses espèces pourraient disparaître sous nos yeux si nous ne prenons pas des mesures pour mettre fin à ce trafic.

La surexploitation des espèces sauvages

La surexploitation des espèces est la deuxième cause d’effondrement de la biodiversité, selon la plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques. Parmi les 4 000 espèces touchées par le trafic illégal, plus de 3 200 sont inscrites à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Des plantes succulentes présentes en Afrique du Sud ont déjà disparu en raison de collectes illégales, tandis que des orchidées et d’autres espèces sont également menacées.

Les conséquences économiques

Le commerce illicite d’espèces sauvages a également des conséquences économiques importantes. Des collectionneurs peuvent payer plusieurs milliers de dollars pour posséder un spécimen rare, ce qui encourage le braconnage et la destruction des habitats naturels. Par ailleurs, le commerce illégal prive les pays de recettes fiscales et nuit au développement économique des communautés locales qui dépendent de la biodiversité pour leur subsistance.

La lutte contre le commerce illicite

La lutte contre le commerce illicite d’espèces sauvages nécessite une coordination internationale et des mesures de répression plus strictes. Les organismes internationaux, les gouvernements et les acteurs de la société civile doivent travailler ensemble pour renforcer la législation, renforcer les capacités des forces de l’ordre, sensibiliser le public et promouvoir des alternatives durables au trafic illégal. Il est également essentiel de promouvoir la coopération régionale et internationale afin de combattre efficacement ce fléau.

En conclusion, le commerce illicite met en danger la biodiversité en mettant en péril plus de 4 000 espèces sauvages de plantes et d’animaux. Pour protéger notre environnement, il est crucial de prendre des mesures concrètes pour lutter contre ce trafic illégal et préserver nos écosystèmes pour les générations futures.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.