"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

La croissance de l’urbanisation en France continue d’artificialiser les sols à un rythme soutenu

BestNewsGreenLa croissance de l'urbanisation en France continue d'artificialiser les sols à un...

La croissance urbaine en France s’accélère, provoquant une artificialisation croissante des sols. Quels en sont les impacts environnementaux ?

Pas de baisse franche de l’artificialisation des sols en France

Un léger fléchissement mais toujours pas de baisse franche. Selon un bilan publié par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), la consommation foncière en France continue de progresser. En 2022, plus de 20 000 hectares d’espaces naturels, agricoles ou forestiers ont été convertis à des fins de construction. Bien que légèrement inférieure à l’année précédente, cette consommation reste du même ordre de grandeur que les années précédentes, ce qui soulève des inquiétudes.

Les chiffres de l’artificialisation des sols

Sur la période de 2011 à 2023, 63% de l’artificialisation des sols en France a été destinée à l’habitat, 23% à l’activité économique et le reste à des infrastructures. Les communes rurales, qui ne représentent que 32,7% de la population, ont consommé 68% de ces espaces. En revanche, les communes denses, qui regroupent 38% de la population et 48,3% des emplois, ne représentent que 7% de cette consommation.

L’effort d’efficacité dans la construction

Le Cerema souligne une tendance positive en matière d’efficacité de la construction. Malgré une légère baisse en 2020, l’efficacité de la construction est à nouveau en hausse en 2021. Ainsi, un hectare de terrain permet de construire 2 538 mètres carrés de bâti en 2021, contre 1 950 mètres carrés en 2011, soit une augmentation de 30% en dix ans. Cette évolution montre des signes encourageants en matière de recyclage et de densification urbaine.

Les objectifs du zéro artificialisation nette

La France s’est engagée à diminuer de moitié sa consommation d’espaces à l’horizon 2030, passant de 250 000 hectares à 125 000 hectares sur une décennie, avant d’atteindre la neutralité en matière d’artificialisation en 2050. Cependant, les chiffres actuels montrent que nous sommes encore loin de ces objectifs. La consommation d’espaces se poursuit, ce qui implique que les efforts à venir devront être encore plus importants pour inverser cette tendance engendrée par la croissance de l’urbanisation en France.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.