"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Les enjeux de la régulation des DCP, dispositifs de concentration de poissons, dans les eaux de l’océan Indien

BestNewsGreenLes enjeux de la régulation des DCP, dispositifs de concentration de poissons,...

Les enjeux de la régulation des DCP dans les eaux de l’océan Indien

Les dispositifs de concentration de poissons (DCP) sont un sujet de débat récurrent dans le domaine de la pêche au thon dans l’océan Indien. Alors que la prochaine assemblée de la Commission des thons de l’océan Indien se prépare, l’ONG Bloom a publié une analyse comparative entre l’utilisation des DCP et la pêche à la canne traditionnelle pratiquée aux Maldives.

L’océan Indien est le théâtre d’un lobbying intense entre les partisans et les opposants des DCP, qui sont désormais largement répandus dans cette région. L’association Bloom a examiné les impacts de ces dispositifs par rapport à la pêche à la canne du thon tropical pratiquée aux Maldives.

Les DCP sont des radeaux flottants fabriqués à partir de matériaux divers comme le bois, le plastique, le bambou ou le métal. Ils sont équipés d’un système de localisation par GPS et d’un sondeur, permettant aux pêcheurs de repérer les bancs de poissons qui se regroupent naturellement autour de ces structures flottantes et de les capturer avec un filet. Les partisans des DCP avancent qu’ils permettent de réduire la durée des opérations de pêche et les émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, l’analyse de l’ONG Bloom révèle certains problèmes liés à l’utilisation des DCP dans l’océan Indien. Tout d’abord, de nombreux DCP sont perdus en mer, entraînant une pollution due aux déchets plastiques et aux batteries qui composent ces dispositifs. En outre, la capture des poissons grâce aux DCP entraîne une surexploitation des stocks de thon, mettant en péril la durabilité de cette ressource.

Il est donc nécessaire de mettre en place une régulation efficace des DCP dans les eaux de l’océan Indien. Cela devrait comprendre des mesures pour réduire la perte de ces dispositifs en mer, notamment en mettant en œuvre des systèmes de suivi et de récupération. De plus, il est important de limiter l’utilisation des DCP afin de préserver les stocks de thon et de favoriser des pratiques de pêche durables, comme la pêche à la canne utilisée aux Maldives.

En conclusion, la régulation des DCP dans l’océan Indien est un enjeu crucial pour assurer la durabilité de la pêche au thon. Il est nécessaire de prendre des mesures pour limiter l’utilisation des DCP, réduire la pollution associée à ces dispositifs et favoriser des pratiques de pêche durables. La prochaine assemblée de la Commission des thons de l’océan Indien doit être l’occasion de discuter de ces enjeux et de trouver des solutions pour une gestion plus responsable des ressources marines.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.