"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Les professionnels du secteur du crédit à la consommation anticipent une reprise sans augmentation du risque

BestNewsFinanceLes professionnels du secteur du crédit à la consommation anticipent une reprise...

Une reprise prometteuse pour le secteur du crédit à la consommation

Après une année 2023 difficile, le secteur du crédit à la consommation semble amorcer une reprise encourageante. En effet, les volumes de nouveaux crédits ont enregistré une augmentation de 2,4 % en février et de 2,3 % en moyenne sur les trois derniers mois, totalisant 3,64 milliards d’euros selon les statistiques de l’Association française des sociétés financières (ASF). Cette progression semble prometteuse après une légère baisse de 0,8 % en 2023, marquée par la remontée rapide des taux d’intérêt et la dégradation de la conjoncture économique.

Des usages du crédit en mutation

Cette reprise du crédit à la consommation est également le reflet de nouveaux usages émergents sur le marché. Les ménages, bien que toujours impactés par l’envolée des prix des deux dernières années, semblent retrouver leur appétit de consommation. Cependant, certains projets sont encore repoussés par prudence et les Français préfèrent épargner pour faire face à l’incertitude économique liée à l’inflation et aux tensions géopolitiques.

Une vigilance face au risque d’impayés

Les professionnels du crédit à la consommation sont conscients que cette reprise s’accompagne d’un risque potentiel d’impayés. Ainsi, ils surveillent attentivement l’évolution du coût du risque et prennent les mesures nécessaires pour constituer les provisions adéquates. Actuellement, le coût du risque se situe à un niveau ni anormal ni alarmant par rapport à la période pré-Covid, mais il nécessite une vigilance continue afin de maintenir la stabilité du marché.

La relance progressive de l’offre de crédit

Après deux années de pincement des marges et de fermeture partielle des robinets du crédit, les établissements de crédit commencent à voir une lueur d’espoir. En effet, la stabilisation progressive des taux d’intérêt combinée à un allègement de la pression du taux d’usure permet d’envisager un retour à la normale. Les niveaux de marge commencent à se reconstituer progressivement, offrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’offre de crédit.

La reprise du secteur du crédit à la consommation est porteuse d’espoir pour les professionnels de ce secteur. Malgré les incertitudes économiques liées à l’inflation et aux tensions géopolitiques, les ménages retrouvent peu à peu leur appétit de consommation. Toutefois, il est primordial d’exercer une vigilance continue face au risque d’impayés et de maintenir des marges suffisantes pour garantir la stabilité du marché.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.