"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Paris 2024 : Airbnb prend des mesures pour prévenir la prostitution dans ses logements pendant les Jeux Olympiques et au-delà

BestNewsFranceParis 2024 : Airbnb prend des mesures pour prévenir la prostitution dans...

Airbnb s’engage contre la prostitution pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024

A l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, Airbnb a annoncé prendre des mesures importantes pour prévenir la prostitution dans les logements proposés sur sa plateforme. La multinationale américaine a signé une convention avec la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains, afin de lutter contre l’exploitation sexuelle et la traite des êtres humains.

Lutter contre l’exploitation sexuelle et la traite des êtres humains

Cette convention, conclue avec la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (Miprof), a pour objectif de prévenir les situations d’exploitation, notamment sexuelle, pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024 et au-delà.

Airbnb s’engage ainsi à soutenir les efforts engagés par le secteur et les pouvoirs publics pour mettre un terme à l’exploitation et à la traite des êtres humains, et notamment à l’utilisation des hébergements à des fins de proxénétisme.

Sensibilisation et coopération renforcée

Afin de sensibiliser sa communauté d’hébergeurs et de voyageurs, Airbnb a collaboré avec la Miprof pour créer le « Guide du voyageur responsable ». Ce guide permettra aux utilisateurs de repérer et de signaler toute situation d’exploitation dans l’immeuble ou le quartier de séjour.

En parallèle, la Miprof formera des équipes d’assistance d’Airbnb, tandis que la plateforme s’engagera à renforcer sa coopération avec les forces de l’ordre et la justice pour lutter plus efficacement contre ce phénomène.

Un problème majeur à résoudre

Cette convention avec Airbnb est considérée comme majeure par la secrétaire générale de la Miprof, Roxana Maracineanu, étant donné la position centrale de la plateforme dans l’industrie du tourisme.

En effet, la prostitution logée dans des logements loués sur Airbnb est un problème majeur, notamment pendant les événements d’envergure comme les Jeux Olympiques. Les réseaux criminels préfèrent ces hébergements discrets pour exploiter et livrer des femmes à la prostitution.

Engagement à long terme

Si les incidents de prostitution sur la plateforme Airbnb sont rares au regard du volume de réservations opérées, l’entreprise américaine a décidé de s’engager à long terme pour prévenir ces situations.

En collaboration avec la Miprof, Airbnb met ainsi en place une stratégie visant à sensibiliser les utilisateurs, renforcer la coopération avec les pouvoirs publics et les forces de l’ordre, et contribuer ainsi à la lutte contre l’exploitation sexuelle et la traite des êtres humains.

Au-delà des Jeux Olympiques de Paris 2024, ces mesures devraient perdurer et permettre d’améliorer la sécurité et le bien-être des personnes utilisant les logements proposés sur Airbnb.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.