"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Raphaël Glucksmann interpellé lors d’une audition pour apologie du terrorisme, et proposition de smic régionalisé : les temps forts de l’interview de Mathilde Panot sur franceinfo à 8h30

BestNewsMondeRaphaël Glucksmann interpellé lors d'une audition pour apologie du terrorisme, et proposition...

Raphaël Glucksmann interpellé lors d’une audition pour apologie du terrorisme

Lors de son interview sur franceinfo à 8h30, Mathilde Panot, présidente du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, a réagi à l’interpellation de Raphaël Glucksmann lors d’une audition pour apologie du terrorisme. Elle a dénoncé une « attaque politique » et une « manœuvre politicienne » du « pouvoir ». Selon elle, cette convocation, qui a eu lieu sept mois après un communiqué publié par son groupe parlementaire le 7 octobre, jour de l’attaque du Hamas contre Israël, est une instrumentalisation de la police et de la justice dans le cadre de la campagne des élections européennes.

Mathilde Panot a également souligné l’absurdité d’une telle accusation, affirmant que si elle faisait réellement l’apologie du terrorisme, les autorités ne l’auraient pas attendue pendant sept mois pour la convoquer. Elle a déclaré que cette convocation était une tentative de créer un climat de peur et d’intimidation.

Proposition de smic régionalisé

Un autre sujet abordé lors de l’interview était la proposition de smic régionalisé. Mathilde Panot s’est déclarée en désaccord avec cette idée, estimant qu’elle créerait un « dumping social » en France. Selon elle, il est préférable d’augmenter le salaire minimum pour tous plutôt que de baisser les droits dans certaines régions.

Elle a également évoqué la nécessité d’augmenter l’ensemble des salaires et de réguler les loyers afin d’améliorer la situation économique des travailleurs. Mathilde Panot a proposé la mise en place d’une caisse de solidarité inter-entreprises pour aider les petites entreprises à faire face à l’augmentation du prix du travail.

Malgré des sujets sensibles, Mathilde Panot a défendu avec conviction les positions de son parti. Elle a souligné que les insoumis n’étaient en aucun cas responsables de l’incident qui a empêché Raphaël Glucksmann de manifester lors du 1er mai à Saint-Étienne. Elle a également dénoncé une instrumentalisation de la police et de la justice dans le cadre de la convocation pour apologie du terrorisme. Enfin, elle a exprimé son opposition à la régionalisation du smic, plaidant pour une augmentation générale des salaires et une meilleure protection des travailleurs.

Cette interview a permis à Mathilde Panot de clarifier la position de La France insoumise sur ces sujets et de défendre les valeurs et les propositions de son parti.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.