"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Les services de renseignement s’inquiètent de la possible présence d’éléments violents lors des manifestations du 1er-Mai

BestNewsMondeLes services de renseignement s'inquiètent de la possible présence d'éléments violents lors...

Contexte des manifestations du 1er-Mai

En pleine contestation de la réforme des retraites, en 2023, plus de 700 000 personnes avaient défilé en France pour le 1er mai, selon le ministère de l’intérieur, soit cinq fois plus qu’une année classique. Cette année, les services de renseignement prévoient un retour à une mobilisation classique, entre 120 000 et 150 000 manifestants dans le pays, avec des craintes assez classiques en matière de sécurité, en lien avec l’actualité. En tout, 270 rassemblements sont annoncés sur l’ensemble du territoire.

Risques et inquiétudes des services de renseignement

Dans une note que franceinfo a pu consulter, les services de renseignement rappellent le caractère « familial » que revêtent les cortèges du 1er mai, avec leurs lots d’enfants et de retraités, mais n’occultent pas les risques de débordement. Les policiers se souviennent particulièrement de l’édition 2023, « émaillée de dégradations (…) et d’actions virulentes des mouvements extrémistes ». « Les manifestations 2024 s’annoncent plus apaisées », pronostiquent les rédacteurs de la note, avec de probables « casserolades », ces concerts de casseroles bon enfant.

Possibles éléments violents et sources de tensions

Les services de sécurité restent en attente de possibles mouvements contestataires radicaux – entre 400 et 800 éléments violents possiblement à Paris – qui pourraient venir se mêler à la fête du Travail. Parmi les points soulevés pour cette journée du 1er-Mai, celui de la « relance du conflit israélo-palestinien [qui] pourrait également s’inviter à la fête du Travail parisienne » : « La mouvance propalestinienne pourrait en profiter pour grossir les cortèges », est-il écrit dans la note. Autre point : la présence « des détracteurs » des Jeux olympiques et paralympiques à quelques mois du début de la compétition, ou encore le fait que quelques agriculteurs peuvent organiser des actions ciblées, car leur mouvement de revendication n’est pas éteint.

Mesures de surveillance et de sécurité

La préfecture de Paris indique par ailleurs qu’elle a pris un arrêté autorisant la surveillance et la captation d’images par drones de la manifestation parisienne, considérant notamment que « la manifestation se tiendra dans un contexte international et national tendu de nature à aimanter une pluralité de mots d’ordre et de revendications ». « Il convient d’assurer la sécurité de ce rassemblement, de prévenir les atteintes aux personnes et aux biens », explique également l’arrêté.

Alors que le 1er-Mai approche, les services de renseignement expriment leurs inquiétudes quant à la possible présence d’éléments violents lors des manifestations. Malgré un retour à une mobilisation classique, les autorités restent vigilantes face aux risques de débordement et de tensions. La présence de contestataires radicaux et les différents sujets sensibles tels que le conflit israélo-palestinien et les Jeux olympiques suscitent des préoccupations particulières. Des mesures de surveillance et de sécurité sont mises en place pour garantir la tranquillité et prévenir tout incident lors de cette journée de mobilisation.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.