"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Le PDG de TotalEnergies défend ses choix d’investissements dans le secteur du pétrole et du gaz lors de son intervention au Sénat

BestNewsFinanceLe PDG de TotalEnergies défend ses choix d'investissements dans le secteur du...

Stratégie d’investissement de TotalEnergies : une défense argumentée au Sénat

Lors de son audition par une commission d’enquête au Sénat, le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, a pris la parole pour défendre ses choix d’investissements dans le secteur du pétrole et du gaz. Malgré les alertes émises par les scientifiques sur les conséquences environnementales, M. Pouyanné a affirmé que sa stratégie était mal comprise en France.

Un choix basé sur deux piliers : production de pétrole et de gaz, et développement des énergies bas carbone

Le PDG de TotalEnergies a réaffirmé sa volonté de se concentrer sur deux piliers majeurs: la production de pétrole et surtout de gaz, qui doit connaître une croissance annuelle de 2% à 3% jusqu’en 2030, ainsi que le développement de capacités électriques bas carbone. M. Pouyanné a souligné que ces choix étaient liés à la demande et à la nécessité de fournir une énergie abordable.

Face aux critiques du scénario « net zéro » de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui recommande de ne plus effectuer de nouveaux investissements pétroliers ou gaziers, M. Pouyanné a exprimé ses réserves. Il a pointé du doigt les contradictions entre le déclin naturel des champs pétroliers, illustré par une baisse de 4% de la production annuelle, et la réalité de la demande en pétrole qui continue d’augmenter selon l’AIE.

Une responsabilité dans l’évolution de la demande

Le rapporteur Yannick Jadot a rappelé à Patrick Pouyanné que TotalEnergies, tout comme les autres grandes compagnies pétrolières européennes, avait la possibilité d’investir massivement dans les énergies renouvelables au lieu du gaz. Il a souligné que TotalEnergies avait une responsabilité dans l’évolution de la demande énergétique et qu’il était possible de privilégier les énergies propres.

Défense de projets contestés à l’étranger

Patrick Pouyanné a également utilisé cette occasion pour justifier certains projets controversés menés par TotalEnergies à l’étranger. Il a notamment évoqué le projet de pipeline transfrontalier EACOP en Ouganda et en Tanzanie, critiqué pour son impact environnemental et social. M. Pouyanné a reconnu que des erreurs avaient pu être commises dans la gestion de ces projets, mais a assuré que la majorité des personnes déplacées étaient satisfaites des mesures prises.

L’intervention de Patrick Pouyanné au Sénat a permis de mettre en lumière sa stratégie d’investissement dans le secteur du pétrole et du gaz, et de répondre aux critiques qui lui sont adressées. La défense argumentée du PDG de TotalEnergies met en avant la nécessité de répondre à la demande énergétique tout en développant des capacités électriques bas carbone. Cependant, les controverses entourant certains projets et les réserves émises concernant les scénarios de transition énergétique soulignent les défis auxquels est confrontée l’industrie énergétique sur la voie de la durabilité.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.