"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Un groupe de crèches privées People & Baby secoué par un bouleversement organisé par un fonds d’investissement

BestNewsFinanceUn groupe de crèches privées People & Baby secoué par un bouleversement...

Un événement révélateur dans le monde des crèches privées

Le groupe de crèches privées People & Baby, qui compte environ 600 établissements accueillant 11 000 enfants en France, est actuellement secoué par un bouleversement organisé par un fonds d’investissement. Christophe Durieux, le président et fondateur de cette entreprise, a été débarqué de la société par le fonds d’investissement Alcentra, devenu filiale du fonds américain Franklin Templeton. Cet événement est révélateur des risques auxquels sont exposés les groupes de crèches privées français dans le contexte du capitalisme mondialisé.

L’histoire récente du groupe et les ambitions de ses fondateurs

Pour comprendre la situation actuelle, il est important de revenir sur l’histoire récente du groupe People & Baby. En 2018, dans le but de se développer à l’international, l’entreprise a sollicité le fonds d’investissement britannique Alcentra qui lui a accordé une ligne de crédit de près de 500 millions d’euros. Grâce à cette ligne de crédit, le groupe a pu croître rapidement en effectuant des acquisitions et se positionner dans plusieurs pays tels que le Canada, les États-Unis, le Luxembourg, l’Italie, la Belgique, la Chine, Singapour, le Qatar et les Émirats arabes unis.

Les difficultés rencontrées par People & Baby

Lors de la crise liée au Covid-19, People & Baby a dû faire face à des difficultés financières. Malgré la fermeture de ses établissements dans le monde entier, le fonds d’investissement Alcentra a exigé que l’entreprise lui verse 4 millions d’euros d’intérêts. Les choses se sont compliquées lorsque Alcentra a été racheté par le fonds américain Franklin Templeton. Ce dernier a refusé de décaisser la dernière tranche de crédit prévue et a mis en cause le ratio d’endettement de l’entreprise. Les fondateurs ont cessé de payer les intérêts de la dette et la trésorerie de People & Baby s’est rapidement asséchée, plongeant l’entreprise dans le rouge.

Le débarquement du président fondateur

Face à cette situation financière critique, les fondateurs de People & Baby ont accepté de concéder à Alcentra-Franklin Templeton une « action de préférence » qui lui permet d’acquérir 75% des droits de vote du groupe. Cette décision a entraîné le débarquement de Christophe Durieux, président et fondateur de l’entreprise, qui ne détient désormais plus aucune part dans sa propre société.

Les conséquences pour le groupe et l’industrie des crèches privées

Ce bouleversement a des conséquences importantes pour le groupe People & Baby mais également pour l’ensemble de l’industrie des crèches privées en France. Il met en lumière les risques encourus par les entreprises qui se tournent vers les fonds d’investissement pour financer leur développement. Cette situation soulève également des interrogations sur le modèle économique des crèches privées et fait écho à la commission d’enquête qui est actuellement en cours à l’Assemblée nationale concernant ce secteur d’activité.

Le cas de People & Baby met en évidence les défis auxquels sont confrontées les entreprises du secteur des crèches privées lorsqu’elles font appel à des fonds d’investissement pour financer leur croissance. Il révèle également l’importance de prévoir des mesures de protection pour les fondateurs et actionnaires afin de garantir la pérennité de leur entreprise.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.