"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Fatima Ouassak se rend compte de ses origines ouvrières à Sciences Po Lille et se pose la question de la survie

BestNewsFinanceFatima Ouassak se rend compte de ses origines ouvrières à Sciences Po...

Fatima Ouassak se rend compte de ses origines ouvrières à Sciences Po Lille et se pose la question de la survie

C’est lors de ses études à Sciences Po Lille que Fatima Ouassak a pris conscience de ses origines ouvrières et de l’impact qu’elles ont sur sa vie et son parcours. Cette prise de conscience marque un tournant important dans sa réflexion et la pousse à se poser la question de la survie dans un système qui lui semble peu propice à l’égalité des chances.

Originaire de la banlieue de Lille, Fatima Ouassak a grandi dans un quartier populaire où elle a pu observer les difficultés auxquelles sont confrontées les classes populaires. Son parcours à Sciences Po, une école réputée pour former de futurs décideurs et leaders, l’a confrontée à une réalité bien différente de celle dans laquelle elle a grandi.

En effet, à Sciences Po, Fatima Ouassak s’est rendu compte que sa voix était souvent minorée et qu’elle devait travailler deux fois plus dur que ses camarades pour se faire entendre. Elle a également été confrontée à des inégalités flagrantes en termes d’accès aux opportunités et de réseaux. Cette expérience a renforcé sa conviction que les origines sociales et le capital culturel jouent un rôle majeur dans la réussite individuelle.

Durant cette période, Fatima Ouassak s’est également interrogée sur la notion de survie dans un système qui exclut certaines minorités et qui privilégie les élites. Elle a compris que la survie ne se limite pas à la simple satisfaction des besoins matériels, mais qu’elle englobe également la possibilité d’être reconnu, d’avoir une voix et de participer aux décisions qui façonnent notre société.

Face à ces constats, Fatima Ouassak s’est engagée dans la lutte contre les inégalités sociales et la promotion de la diversité. Elle a cofondé l’association Front de mères, qui vise à défendre les droits des parents d’élèves des quartiers populaires, et a publié plusieurs ouvrages dans lesquels elle dénonce les mécanismes d’exclusion et plaide pour une société plus égalitaire.

Pour Fatima Ouassak, la prise de conscience de ses origines ouvrières et de l’impact des inégalités sur sa vie et son parcours a été un puissant moteur de lutte et d’engagement. Elle continue de militer pour une société plus juste, où chaque individu a les mêmes opportunités de réussite, indépendamment de ses origines sociales ou ethniques.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.