"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Analyse : Les conséquences contrastées des SCPI sur les investisseurs

BestNewsimmoAnalyse : Les conséquences contrastées des SCPI sur les investisseurs

Les SCPI : un investissement immobilier diversifié

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) connaissent une évolution notable depuis ces dernières années. En effet, alors que le bureau était autrefois l’actif privilégié des SCPI, il représente désormais seulement 38% de leurs investissements totaux, selon l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF).

Ce changement s’explique par une volonté de diversification de la part des SCPI. Ainsi, elles se tournent désormais vers d’autres types d’actifs tels que l’immobilier de santé (18% du total), les commerces, la logistique et l’hôtellerie. Cette diversification n’est pas uniquement sectorielle, mais aussi géographique. En effet, les investissements se répartissent désormais à 45% dans la zone euro (Allemagne, Espagne, Pays-Bas principalement), 31% en province, 14% en région parisienne et seulement 10% à Paris.

Cette diversification entraîne également des différences notables dans les taux de distribution des SCPI. Si le taux de distribution moyen des SCPI d’immobilier d’entreprise reste stable autour de 4,52% en 2023, il existe de fortes disparités entre les véhicules. Certains affichent un taux de distribution aussi bas que 0,95% tandis que d’autres atteignent des taux élevés de 8,16%, selon l’IEIF.

Des rendements variés en fonction des secteurs

En analysant les chiffres de l’Association française des sociétés de placement immobilier, on constate que le taux de distribution moyen varie en fonction des secteurs d’investissement des SCPI. Ainsi, les SCPI spécialisées dans la logistique et les locaux d’activité affichent un taux de distribution moyen de 5,9%. Ce taux est de 5,5% pour les SCPI diversifiées, 5,1% pour celles investissant dans les hôtels et le tourisme, 4,6% pour les SCPI de commerces, 4,5% pour celles dévolues à la santé et à l’éducation, et seulement 4,1% pour les SCPI de bureaux.

Il est intéressant de noter que la thématique de l’investissement durable n’a pas d’impact significatif sur le taux de distribution des SCPI. L’IEIF souligne ainsi que la corrélation entre ce taux de distribution et cette thématique n’est pas structurante.

Une confiance dans l’avenir malgré les difficultés actuelles

Malgré les difficultés que traversent certaines SCPI, les professionnels restent confiants quant à l’avenir de ce type d’investissement. En effet, les SCPI sont perçues comme des placements à long terme, sur une période de plus de vingt ans. L’anticipation d’une baisse des taux d’intérêt à venir pourrait également renforcer l’attractivité des SCPI. Les experts prévoient en effet une baisse des taux de la Banque centrale européenne dans les prochains mois. Néanmoins, la situation actuelle reste complexe pour les fonds immobiliers.

En conclusion, les SCPI offrent aux investisseurs la possibilité de diversifier leur portefeuille immobilier en investissant dans différents types d’actifs et zones géographiques. Cependant, il convient de prendre en compte les disparités de rendements en fonction des secteurs d’investissement. Malgré les difficultés actuelles, les SCPI conservent leur attractivité sur le long terme, notamment grâce à une perspective de baisse des taux d’intérêt à venir.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.