"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Les moments clés des votes au Congrès américain : Ukraine, Israël et TikTok

BestNewsMondeLes moments clés des votes au Congrès américain : Ukraine, Israël et...

Les moments clés des votes au Congrès américain : Ukraine, Israël et TikTok

Le Congrès américain a vécu une journée décisive ce samedi 20 avril, qui pourrait bien peser sur l’équilibre géopolitique mondial dans les semaines à venir. La Chambre américaine des représentants a en effet approuvé un grand plan d’aide à l’Ukraine, Israël et Taïwan, ainsi qu’une possible interdiction du réseau social TikTok.

L’Ukraine

C’est la plus grosse partie de l’enveloppe, celle qui doit donner un nouveau souffle à l’armée ukrainienne, dont les ressources commencent à sérieusement faiblir sur le front face à son homologue russe. Près de 61 milliards de dollars, soit la majorité des fonds approuvés, sont ainsi consacrés à la guerre en Ukraine. Cet argent est réclamé depuis des mois par Volodymyr Zelensky.

L’aide américaine « sauvera des milliers et des milliers de vies », s’est aussitôt félicité le président ukrainien à l’issue du vote.

Les États-Unis sont le principal soutien militaire de Kiev, mais le Congrès n’a pas adopté de grande enveloppe pour son allié depuis décembre 2022, principalement en raison de querelles partisanes. Cette aide a été distribuée au cours de l’année 2023, mais les robinets sont désormais à sec.

Le texte présenté mercredi prévoit près de 14 milliards de dollars pour former, équiper et payer l’armée ukrainienne. Environ 10 milliards de dollars, de l’assistance économique dédiée aux secteurs de l’énergie et des infrastructures, seront envoyés sous la forme d’un prêt.

L’idée a été soufflée par Donald Trump, qui estime que les États-Unis devaient « arrêter de donner de l’argent sans espérer être remboursés ». Cette dette pourra toutefois être effacée.

Une grande partie de l’enveloppe servira aussi à reconstituer les stocks de l’armée américaine et reviendra aux usines d’armement aux États-Unis.

Le plan d’aide autorise par ailleurs le président Biden à confisquer et à vendre des actifs russes, pour qu’ils servent à financer la reconstruction de l’Ukraine, une idée qui fait également son chemin auprès d’autres pays du G7.

Israël

Le plan débattu au Congrès prévoit aussi 13 milliards de dollars d’assistance militaire à Israël, allié historique des États-Unis, en guerre avec le Hamas. Ces fonds serviront notamment à renforcer le bouclier antimissile israélien, le « Dôme de fer ».

Plus de 9 milliards de dollars sont par ailleurs prévus pour « répondre au besoin urgent d’aide humanitaire à Gaza et à d’autres populations vulnérables dans le monde », selon un résumé du texte.

Le projet interdit en revanche tout financement direct des États-Unis à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, l’Unrwa. Israël accuse certains de ses employés d’implication dans l’attaque du 7 octobre menée par le Hamas.

« Le Congrès américain vient d’adopter à une écrasante majorité un projet de loi d’aide très apprécié qui témoigne d’un soutien bipartisan fort à Israël et défend la civilisation occidentale », a réagi Benjamin Netanyahu sur X. « Merci à nos amis, merci à l’Amérique ! », a-t-il ajouté.

Taïwan

Comme Joe Biden l’avait réclamé, ce texte consacre par ailleurs plus de 8 milliards de dollars pour tenir tête à la Chine sur le plan militaire en investissant dans les sous-marins, et sur le plan économique en concurrençant les gros projets chinois dans les pays en développement.

Plusieurs milliards de dollars sont alloués à Taïwan, île de 23 millions d’habitants que la Chine considère comme une de ses provinces.

TikTok

Enfin, le projet de loi prévoit l’interdiction de TikTok aux États-Unis si le réseau social ne coupe pas les liens avec sa maison-mère ByteDance, et plus largement avec la Chine.

TikTok est depuis plusieurs mois dans le collimateur des autorités américaines, de nombreux responsables estimant que la plateforme de vidéos courtes et divertissantes permet à Pékin d’espionner et de manipuler ses 170 millions d’utilisateurs aux États-Unis.

La réaction de Moscou

Après le vote au Congrès américain, les réactions russes ne se sont pas fait attendre, lapidaires.

« L’attribution de l’aide militaire des États-Unis à l’Ukraine, à Israël et à Taïwan va exacerber les crises mondiales : l’aide militaire au régime de Kiev est un soutien direct aux activités terroristes ; à Taïwan : une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine ; à Israël : une voie directe vers une aggravation sans précédent de la situation dans la région », a ainsi dénoncé la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, sur Telegram.

« La décision de fournir une aide à l’Ukraine était attendue et prévisible. Elle enrichira davantage les États-Unis d’Amérique et ruinera encore plus l’Ukraine, en tuant encore plus d’Ukrainiens à cause du régime de Kiev », a de son côté réagi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par l’agence de presse d’État TASS.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.