"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Le mystère des cheffes étoilées en Loire et Haute-Loire : une enquête gastronomique

BestNewsFranceLe mystère des cheffes étoilées en Loire et Haute-Loire : une enquête...

Le mystère des cheffes étoilées en Loire et Haute-Loire : une enquête gastronomique

Sur les neuf restaurants étoilés au Guide Michelin 2024, aucun n’est dirigé par une cheffe en cuisine. Un paradoxe quand, dans les écoles d’hôtellerie-restauration de Loire et Haute-Loire, les jeunes femmes sont presque à égalité… au départ du cursus.

Où sont les femmes dans la haute gastronomie ?

Où sont les femmes ? Elles ont des étoiles plein les yeux, mais aucune sur le blason. Les femmes se sont fait sortir des cuisines au moment où certains « misogynes » voudraient les renvoyer devant les fourneaux.

Neuf restaurants avec au moins une étoile

Neuf restaurants entre la Loire (6) et la Haute-Loire (3), depuis la consécration du Chamarlenc au Puy-en-Velay en 2024, possèdent au moins une étoile au Guide Michelin. Mais aucun n’est dirigé en cuisine par une femme.

La présence des femmes dans les cuisines étoilées

Ces Messieurs leur ont « volé la vedette », ou tout du moins pris la lumière. De là à affirmer qu’à force de truster les macarons, ils ont oublié de susciter des vocations… La haute gastronomie est un bastion presque exclusivement masculin. Alors que ce sont souvent des femmes qui les ont inspirés.

Si elles sont de plus en plus nombreuses à y travailler, très peu sont à la tête des cuisines. L’inclusion n’est pas sur le menu du jour et ne figure pas sur la carte. Ces futures toques étoilées devront encore jouer des coudes…

La quête de la parité : un défi pour la région

La parité dans le milieu de la gastronomie reste un sujet délicat en Loire et Haute-Loire. Alors même que les femmes représentent la moitié des étudiants en école d’hôtellerie-restauration, elles sont très peu nombreuses à accéder aux postes de cheffes en cuisine.

Beaucoup de facteurs peuvent expliquer cette disparité, comme les stéréotypes de genre, les contraintes familiales ou les préjugés persistants dans le milieu de la gastronomie. Pourtant, les femmes sont tout aussi talentueuses et compétentes que leurs homologues masculins.

Vers une évolution des mentalités

Il est temps de briser cette barrière invisible et de promouvoir la présence des femmes dans les cuisines étoilées. Les talents féminins ne demandent qu’à être reconnus et valorisés.

Des initiatives visant à encourager les femmes à rejoindre et à s’épanouir dans le milieu de la gastronomie sont indispensables. Des formations adaptées, des mentors inspirants et des opportunités d’évolution professionnelle équitable sont autant de leviers pour favoriser la parité dans ce domaine.

En fin de compte, la présence des cheffes étoilées en Loire et Haute-Loire reste encore un mystère à résoudre. Une enquête gastronomique qui interpelle sur les inégalités persistantes et qui appelle à une réflexion collective pour faire évoluer les mentalités et offrir aux femmes toute leur place dans la haute gastronomie.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.