"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

À 50 jours des élections européennes 2024, Valérie Hayer peine à se sortir d’une spirale négative

BestNewsMondeÀ 50 jours des élections européennes 2024, Valérie Hayer peine à se...

La campagne peine à décoller pour Valérie Hayer

À moins de 50 jours des élections européennes 2024, la candidate Valérie Hayer, du camp d’Emmanuel Macron, se retrouve confrontée à une situation difficile. Les sondages montrent que sa liste de la majorité présidentielle est au plus bas, avec un score moyen de 17,3%, soit 5 points de moins que le score de la majorité en 2019. Malgré la nomination de Gabriel Attal en tant que tête de liste en janvier et l’officialisation de Valérie Hayer en mars, la tendance ne s’est pas inversée.

La situation est d’autant plus préoccupante que l’écart avec Jordan Bardella, candidat du Rassemblement national, n’a jamais été aussi grand. Le parti d’extrême droite est crédité d’un score moyen de 30,4%, presque à son plus haut niveau. De plus, la liste Reconquête de Marion Maréchal, qui fait également concurrence au Rassemblement national, obtient 6,4% des intentions de vote. Ce scénario catastrophe pourrait voir Raphaël Glucksmann, candidat du Parti socialiste, prendre la deuxième place avec un score de 12,4%, soit deux fois supérieur à son résultat en 2019.

Un coup de fouet espéré avec le discours d’Emmanuel Macron

Pour tenter de renverser la tendance, Emmanuel Macron se prépare à intervenir dans la campagne. Le président de la République prévoit de faire un grand discours sur l’Europe le 25 avril à la Sorbonne, le même lieu où il avait prononcé un discours fondateur sur ce thème en 2017. Il a déclaré qu’il apporterait son soutien à Valérie Hayer lors de moments clés de la campagne. L’espoir est que ce discours donne un nouvel élan à la candidature de la majorité présidentielle et permette de remonter dans les sondages.

Les autres candidats en lice

Outre Valérie Hayer et Jordan Bardella, d’autres candidats ont également des scores significatifs dans les sondages. Raphaël Glucksmann est en pleine dynamique avec un score de 12,4%. Manon Aubry, candidate de La France insoumise, est créditée d’un score moyen de 7,5%, tandis que Marie Toussaint, candidate des écologistes, est à 6,4% en moyenne. François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains, est englué autour des 7%, et peine à atteindre le seuil des 5% lui permettant d’obtenir des élus au Parlement européen. Ces résultats montrent une fragmentation du paysage politique et une difficulté à mobiliser l’électorat.

À 50 jours des élections européennes 2024, la campagne de Valérie Hayer et de la majorité présidentielle peine à prendre son envol. Les mauvais sondages, avec un score moyen de 17,3%, montrent que la candidate est au plus bas dans les intentions de vote. Cette situation difficile est accentuée par l’écart croissant avec Jordan Bardella du Rassemblement national, qui est presque à son plus haut niveau. Pour renverser la tendance, Emmanuel Macron prévoit de faire un discours sur l’Europe le 25 avril, afin de donner un coup de fouet à la candidature de son camp. Cependant, les autres candidats, tels que Raphaël Glucksmann et Manon Aubry, tirent également leur épingle du jeu avec des scores significatifs. La compétition est donc vive et la mobilisation de l’électorat reste un défi pour tous les partis

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.