"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

L’impact de la pandémie sur la santé mentale des élèves du collège et du lycée : une alerte de la psychologie

BestNewsSantéL'impact de la pandémie sur la santé mentale des élèves du collège...

L’impact de la pandémie sur la santé mentale des élèves du collège et du lycée : une alerte de la psychologie

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a eu des conséquences profondes sur tous les aspects de nos vies, y compris sur la santé mentale des élèves du collège et du lycée. Selon une récente étude menée par Santé publique France, les résultats sont alarmants : une nette dégradation de la santé mentale et du bien-être des adolescents a été observée entre 2018 et 2022.

Nervosité, irritabilité et sentiment de solitude

Les symptômes de détresse psychologique tels que la nervosité, l’irritabilité et les difficultés à s’endormir sont en hausse chez les collégiens, en particulier chez les filles. Cette tendance s’accentue avec l’avancée dans la scolarité, passant de 70% des collégiens déclarant un bon niveau de santé mentale en Sixième à seulement 50% en Troisième. Parallèlement, le sentiment de solitude augmente tout au long de la scolarité, avec des écarts de plus en plus importants entre les filles et les garçons.

Risque important de dépression

Une augmentation significative du risque de dépression a également été constatée, en particulier chez les filles. Comparé à 2018, le risque de dépression a augmenté de plus de huit points chez les collégiennes et de près de cinq points chez les lycéennes. Ces chiffres sont alarmants, concernant respectivement 14% des élèves de Quatrième et Troisième, ainsi que 15% des lycéens.

Plusieurs facteurs de risque peuvent expliquer cette détérioration de la santé mentale des élèves. La pandémie de Covid-19, les conflits armés, les attentats, la crise climatique, la pression scolaire, les risques liés à internet et aux médias sociaux sont autant de facteurs identifiés par Santé publique France. La combinaison de ces différents éléments crée un climat propice à la détresse psychologique chez les jeunes.

Confirmation de la tendance par plusieurs études

Les résultats de cette étude font écho à d’autres études précédentes qui ont également mis en évidence une détérioration de la santé mentale des jeunes depuis le début de la pandémie. Des augmentations des consultations aux urgences pour des troubles de l’humeur et des idées suicidaires ont été observées chez les 11-24 ans, en particulier chez les filles.

Outre l’augmentation des différents facteurs de risque, il est possible que cette augmentation soit également due à une plus grande capacité à exprimer son mal-être et ses souffrances de la part des jeunes générations.

Il est nécessaire de prendre des mesures pour soutenir la santé mentale des élèves du collège et du lycée. Les établissements scolaires ainsi que les familles doivent être en mesure de fournir un environnement propice au bien-être psychologique des jeunes. La sensibilisation aux problèmes de santé mentale, le soutien psychologique et la mise en place de stratégies de prévention sont essentiels pour aider les élèves à faire face aux défis de cette période difficile.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.