"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

L’Ecosse revoit à la baisse son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030

BestNewsGreenL'Ecosse revoit à la baisse son objectif de réduction des émissions de...

L’Ecosse revoit à la baisse son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030

L’annonce faite par le gouvernement écossais est un véritable camouflet pour le pays qui se targuait d’être le plus ambitieux au monde en matière de lutte contre le changement climatique. En effet, l’Ecosse a décidé d’abandonner son objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75 % d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 1990.

Cette décision a été prise suite à la constatation par le Climate Change Committee, une instance indépendante britannique chargée de surveiller la réduction des émissions, que l’objectif de 2030 était hors de portée en raison du manque de mesures suffisantes pour réduire les émissions plus rapidement.

En 2021, les émissions de l’Ecosse avaient baissé de 49,2 % par rapport à leur niveau de 1990, ce qui est considérable. Cependant, cette diminution n’était pas suffisante puisqu’elle aurait dû être d’au moins 51,1 % pour atteindre l’objectif de 2030.

Des mesures insuffisantes pour réduire les émissions plus rapidement

Si l’Ecosse a fermé sa dernière centrale à charbon en 2016, aucune réforme majeure n’a été engagée dans les transports ou l’agriculture pour réduire considérablement les émissions. Le réseau ferré écossais est notamment peu étendu, ce qui fait de la route le seul moyen d’atteindre certaines localités, notamment dans les Highlands et l’ouest du pays.

Un recul politique et une humiliation pour le gouvernement écossais

Cette diminution de l’objectif de réduction des émissions a été jugée comme un recul politique et une humiliation pour le gouvernement écossais. Nicola Sturgeon, l’ancienne première ministre écossaise, avait pris cet engagement ambitieux en 2019 dans un contexte politique particulier, où elle souhaitait se distinguer des conservateurs au pouvoir à Londres en poussant un agenda progressiste.

Cette annonce a également provoqué de vives réactions de la part des ONG environnementales qui dénoncent un retour en arrière dangereux alors que la planète continue de battre des records de température chaque année.

Il est désormais primordial pour l’Ecosse de mettre en place des mesures suffisantes et réalistes pour tenir ses engagements d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2045. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et préserver l’environnement pour les générations futures.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.