"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

TikTok Lite : Comment l’UE s’inquiète de cette nouvelle application rémunératrice

BestNewsGeekTikTok Lite : Comment l'UE s'inquiète de cette nouvelle application rémunératrice

TikTok Lite : Comment l’UE s’inquiète de cette nouvelle application rémunératrice

La Commission européenne a récemment envoyé une demande d’informations à TikTok concernant son application TikTok Lite, qui propose un système de récompense à ses utilisateurs. Cette demande relève de la législation sur les services numériques (DSA) et vise à évaluer les risques associés à cette nouvelle fonctionnalité.

Un système de récompenses attractif

Avec TikTok Lite, les utilisateurs âgés de plus de 18 ans ont la possibilité d’accumuler des pièces virtuelles en se connectant à l’application, en visionnant des vidéos pendant un certain laps de temps ou encore en invitant des amis à rejoindre le réseau social. Ces jetons peuvent ensuite être convertis en cartes cadeaux ou utilisés pour donner des pourboires aux créateurs de contenus de la plateforme.

Des inquiétudes de la Commission européenne

La Commission européenne exprime des préoccupations quant aux potentielles conséquences de ce programme sur la protection des mineurs, la santé mentale des utilisateurs et la stimulation potentielle de comportements addictifs. En effet, TikTok est régulièrement accusé de rendre ses utilisateurs addicts, notamment les plus jeunes.
Dans le cadre de sa demande d’informations, la Commission demande à TikTok d’évaluer les risques liés à cette fonctionnalité. Si des manquements sont identifiés, cela pourrait conduire à l’ouverture d’une procédure formelle et éventuellement à une amende.

Les inquiétudes en France

En France également, le lancement de TikTok Lite suscite des inquiétudes. La secrétaire d’État chargée du Numérique, Marina Ferrari, a déclaré que le système de rémunération basé sur le temps de visionnage était une dérive contestable de l’espace numérique. Elle considère que cette pratique est contraire aux principes d’une société numérique éthique.
Marina Ferrari salue la demande d’informations de l’Union européenne, qui, selon elle, va dans la bonne direction.

Une enquête en cours

Ce n’est pas la première fois que TikTok est confronté aux demandes de la Commission européenne. Une enquête avait déjà été ouverte en février 2021 concernant la protection des mineurs sur la plateforme. La Commission souhaite s’assurer que TikTok a pris les mesures nécessaires pour prévenir les risques de dépendance comportementale chez les utilisateurs mineurs et pour garantir des paramètres de confidentialité adaptés à leur âge.
La nouvelle demande d’informations s’inscrit dans le cadre de cette enquête en cours sur la protection des mineurs. La Commission dispose ainsi de toutes les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée quant à la régulation de TikTok Lite.
En conclusion, l’UE s’inquiète des conséquences potentielles de l’application TikTok Lite et demande des informations à TikTok afin d’évaluer les risques associés à ce système de récompenses. Les inquiétudes concernent principalement la protection des mineurs, la santé mentale des utilisateurs et la stimulation de comportements addictifs. La demande d’informations de l’UE est saluée en France, où l’on considère que cette initiative va dans le bon sens pour garantir une société numérique éthique et responsable.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.