"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Découvrez le phénomène du « Pillow face » et comment il affecte l’apparence des célébrités

BestNewsSantéDécouvrez le phénomène du « Pillow face » et comment il affecte...

Découvrez le phénomène du « Pillow face » et comment il affecte l’apparence des célébrités

Adriana Lima, Madonna… On est souvent surpris par ces visages méconnaissables et bouffis de stars sur les tapis rouges ou sur Instagram. La raison est à chercher du côté de la médecine esthétique et aux injections d’acide hyaluronique. Pour rappel, l’acide hyaluronique est une substance hydrophile, capable de capter et retenir l’eau, ce qui assure l’aspect rebondi du visage. Il sert à apporter du volume, remplir les creux, les sillons et les rides. La toxine botulique (« Botox ») est, quant à elle, utilisée pour paralyser les muscles et éviter la formation des rides.

Une accumulation d’acide hyaluronique sous la peau

Concrètement, comment expliquer les mécanismes de ce phénomène connu sous le nom de « pillow face », ou « visage coussin », pour imager ces figures gonflées aux traits dénaturés ? Trois raisons à cela, détaille l’Association française de médecine esthétique et anti-âge (AFME) :

  • Des injections excessives d’acide hyaluronique lors d’une seule séance ;
  • Des injections effectuées au mauvais endroit et qui dénaturent les traits du visage ;
  • Des injections trop rapprochées.

En conséquence, l’acide hyaluronique s’accumule sous la peau, le corps n’ayant pas le temps de l’assimiler ni de le décomposer naturellement, explique l’AFME. Le produit, concentré en trop grande quantité au même endroit, peut alors migrer et venir combler une zone normalement plus creusée. Les traits du visage ne semblent alors plus du tout naturels.

Une concentration d’acide hyaluronique aux mauvais endroits

L’effet « pillow face » est souvent obtenu à cause d’un mauvais placement et d’une quantité excessive de produit injecté dans les cernes, les joues et la vallée des larmes. Lorsqu’ils sont excessivement injectés de fillers (produit de comblement), leur volume anormalement prononcé ferme le regard, renfonce les yeux et les efface. Dès lors, les traits du visage sont déformés et l’harmonie des proportions est renversée, détaille le centre parisien de médecine esthétique Lutétia.

En outre, selon l’Association française de médecine esthétique et anti-âge, les injections répétées peuvent entraîner des fibroses, soit l’invasion des tissus par des fibres de collagène. Ce phénomène ajoute encore du volume au visage, provoque une induration des tissus et la perte de souplesse de la peau.

Une accoutumance aux injections

Si les injections sont réalisées à intervalle et en quantité adaptés, le produit pourra se dégrader naturellement. Le temps de résorption de l’acide hyaluronique est assez long, entre 6 et 18 mois, selon la concentration du produit et la zone traitée. Il n’y a donc aucune raison d’intervenir plus tôt. Cependant, chez certains patients, une accoutumance aux injections peut survenir.

Il est donc indispensable que le médecin de votre choix applique son rôle de conseiller et sache freiner les demandes démesurées. L’objectif est de conserver un visage harmonieux et attirant tout en restant naturel, conclut l’AFME.

Source : AFME, Maison Lutetia

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.