"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Le Royaume-Uni vise à réduire la teneur en alcool des vins pour stimuler les exportations

BestNewsMondeLe Royaume-Uni vise à réduire la teneur en alcool des vins pour...

Le gouvernement britannique envisage une modification de la législation sur la classification du vin afin de permettre une teneur en alcool plus faible. Cette mesure a pour objectif de promouvoir les vins britanniques sur le marché national et à l’étranger, mais suscite des craintes chez les producteurs de vin.

Des modifications controversées

 

Selon la nouvelle proposition, la teneur en alcool autorisée pour être considérée comme du « vin » serait abaissée à 4,5%. Cela représente une réduction significative par rapport à la législation européenne actuelle, qui définit le vin comme une boisson à base de raisin fermenté avec une teneur en alcool comprise entre 8,5 % et 15 %.

Cette mesure permettrait d’inclure dans la catégorie « vin » des boissons assemblées ou sucrées importées, et de les commercialiser comme « produit britannique » sur le marché intérieur.

Les inquiétudes des producteurs viticoles britanniques

 

Certains producteurs de vin britanniques sont préoccupés par les conséquences de ces modifications sur la perception des consommateurs. Ils craignent que cela ne crée de la confusion quant à l’origine des raisins utilisés dans la production du vin.

Tamara Roberts, directrice générale de Ridgeview Estate, affirme : « Je pense que l’étiquetage des vins doit être très clair sur l’origine des raisins. S’ils ont été importés, il devrait être très clair de quel pays ils proviennent… cela ne devrait faire aucune référence à l’Angleterre, la Grande-Bretagne en général, sur ces étiquettes ».

Une initiative gouvernementale pour promouvoir le vin britannique

 

Le gouvernement britannique voit en cette nouvelle législation une opportunité de promouvoir le vin britannique sur les marchés nationaux et internationaux, surtout après le Brexit. Selon les autorités britanniques, cette modification refléterait une demande croissante de vins à faible teneur en alcool voire sans alcool.

Il convient de noter que jusqu’au 1er janvier 2024, les boissons avec une teneur en alcool inférieure à 8,5% étaient étiquetées comme « produit à base de vin ». Cette nouvelle législation vise à abaisser encore ce pourcentage.

 

La proposition du gouvernement britannique visant à réduire la teneur en alcool des vins soulève des inquiétudes parmi les producteurs viticoles. Si ces modifications sont mises en place, il est essentiel que l’étiquetage des vins reste clair quant à leur origine pour éviter toute confusion chez les consommateurs. En parallèle, le gouvernement britannique espère que cette initiative promouvra efficacement les vins britanniques sur les marchés nationaux et internationaux, conformément à la demande croissante de vins à faible teneur en alcool.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.