"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Le taux de chômage grimpe en Grèce tandis que les salaires stagnent

BestNewsMondeLe taux de chômage grimpe en Grèce tandis que les salaires stagnent

La situation économique en Grèce reste préoccupante, notamment en ce qui concerne le marché du travail. Malgré la création de nouveaux emplois, le taux de chômage continue d’augmenter et les salaires restent stagnants.

Le chômage, un problème majeur en Grèce

 

Le chômage est l’une des principales préoccupations des Grecs, juste après la hausse des prix. En 2013, il a atteint un niveau record de plus de 27 %, bien qu’il ait diminué depuis, il reste supérieur à 10 %.

Cette situation est particulièrement difficile pour les travailleurs grecs qui peinent à trouver des emplois rémunérateurs. Nancy Rizou, employée d’un magasin de jeux vidéo, témoigne de cette réalité : « Je travaille six heures par jour, six jours par semaine, en étant considérée comme une employée à temps partiel. Et je suis payée au salaire minimum, soit seulement 605 euros nets par mois. »

Cependant, Nancy estime que cet argent est largement insuffisant pour subvenir à ses besoins quotidiens et ceux de sa famille. Trouver un emploi mieux rémunéré est également un véritable défi pour de nombreux Grecs.

Des salaires stagnants malgré la reprise économique

 

Stelios Daskas, agent de sécurité depuis 20 ans et père de deux enfants, témoigne également des difficultés rencontrées par de nombreux travailleurs grecs : « Après une longue bataille juridique, je gagne aujourd’hui 850 euros par mois. Mais pour joindre les deux bouts, je dois soit prendre un deuxième emploi, soit me serrer la ceinture. Mais jusqu’où peut-on aller ? Qu’y a-t-il d’autre à sacrifier ? On se prive de choses pour nos enfants et pour nous-mêmes. »

Malgré la reprise économique de la Grèce, les salaires stagnent et les travailleurs ont du mal à obtenir des augmentations. La suspension des conventions collectives suite à la crise de la dette en Grèce a contribué à cette situation. Seul le secteur du tourisme a pu bénéficier de ces conventions, limitant ainsi les opportunités pour les autres travailleurs.

Les perspectives d’avenir

 

Les mauvaises conditions de travail et les salaires peu élevés maintiennent une grande partie de la population active en dehors du marché du travail en Grèce. Certains analystes estiment que, dans ces conditions, le taux de chômage restera à 10 % pendant encore une décennie.

Pour améliorer la situation, les syndicats demandent le rétablissement des conventions collectives afin que les travailleurs puissent négocier de meilleurs salaires et conditions de travail. En effet, dans d’autres pays de l’Union européenne, la majorité des travailleurs bénéficient de ces conventions.

Cependant, une solution complète et durable nécessitera une reprise économique plus soutenue, ainsi que des mesures visant à encourager les entreprises à créer des emplois bien rémunérés. En attendant, de nombreux travailleurs grecs continueront à lutter pour joindre les deux bouts malgré leurs efforts quotidiens.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.