"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Renforcement des forces en mer Rouge : le commandant de l’opération Shields lance un appel à l’action

BestNewsMondeRenforcement des forces en mer Rouge : le commandant de l'opération Shields...

Le chef de l’opération européenne « Bouclier », le contre-amiral Vassilios Gryparis, a récemment demandé à Bruxelles le renforcement des forces opérant dans la zone de la mer Rouge. Cette demande fait suite aux résultats encourageants obtenus par l’opération jusqu’à présent.

L’opération « Bouclier » a été lancée en février par l’Union européenne pour assurer la sécurité de la navigation dans la région de la mer Rouge. Son objectif est de protéger les navires marchands des attaques des rebelles houthis alignés sur l’Iran, qui ont pris pour cible les navires dans le cadre de leur campagne de solidarité avec le Hamas.

Ces attaques ont entraîné des retards importants dans le transport maritime, les navires marchands devant contourner le cap de Bonne-Espérance, ce qui rallonge considérablement leurs trajets et augmente les coûts. L’opération « Bouclier » vise donc à assurer la sécurité des navires traversant la zone et à permettre une reprise du trafic maritime dans les détroits de la région.

L’opération est actuellement menée par quatre frégates originaires de Grèce, d’Allemagne, de France et d’Italie. Ces navires patrouillent dans une vaste zone qui s’étend du sud de la mer Rouge au nord-ouest de l’océan Indien, une zone deux fois plus grande que le territoire de l’Union européenne.

Le contre-amiral Gryparis souligne que le rayon d’action de l’opération est déjà très étendu, mais qu’un renforcement des moyens permettrait de couvrir de manière encore plus efficace la zone concernée. Selon lui, un nombre plus élevé de navires pourrait entraîner l’escorte d’un plus grand nombre de navires marchands et ainsi favoriser une reprise du trafic maritime dans les détroits de la mer Rouge.

Jusqu’à présent, l’opération européenne « Bouclier » a protégé 79 navires et aucun d’entre eux n’a été touché par une attaque. Les forces européennes ont également neutralisé 9 drones, 1 navire de surface sans pilote et 4 missiles balistiques.

Cette protection s’étend à tous les navires, qu’ils pavillonnent européen ou non. L’objectif de l’Union européenne est de développer une meilleure relation de confiance avec la communauté maritime et ainsi inciter les navires à reprendre progressivement la voie maritime de la mer Rouge.

Les opérations européennes se concentrent sur une zone à haut risque, où les attaques des rebelles houthis sont les plus fréquentes. L’objectif est d’assurer la sécurité des navires en les plaçant dans des convois, accompagnés régulièrement par des navires de guerre qui peuvent faire face à toute menace entrante.

Malgré les tensions croissantes entre Israël et l’Iran au Moyen-Orient, le commandant de l’opération assure que cela n’a pas encore affecté le déroulement de l’opération « Bouclier ». Toutefois, la situation est surveillée de près pour garantir la sécurité des forces européennes et du personnel à bord des navires.

En conclusion, le contre-amiral Gryparis lance un appel à l’action en demandant le renforcement des forces opérant dans la zone de la mer Rouge. Les résultats jugés encourageants de l’opération européenne « Bouclier » montrent qu’une telle mesure permettrait d’assurer plus efficacement la sécurité des navires marchands dans la région et de favoriser la reprise du trafic maritime.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.