"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Emeis, anciennement Orpea, révise à la baisse son objectif d’Ebitdar pour 2024, en raison de difficultés persistantes en France

BestNewsFinanceEmeis, anciennement Orpea, révise à la baisse son objectif d'Ebitdar pour 2024,...

Emeis, anciennement Orpea, révise à la baisse son objectif d’Ebitdar pour 2024, en raison de difficultés persistantes en France

L’exploitant de maisons de retraite et de cliniques Emeis, anciennement connu sous le nom d’Orpea, a récemment revu à la baisse sa prévision d’excédent brut d’exploitation retraité des loyers (Ebitdar) pour l’année 2024. Cette révision est principalement due à des difficultés persistantes dans ses activités en France. Malgré cette révision, les résultats d’Emeis pour l’année 2023 ont légèrement dépassé les attentes des analystes.

Une prévision d’Ebitdar inférieure aux attentes

Pour l’exercice en cours, Emeis vise un Ebitdar compris entre 800 millions et 835 millions d’euros, soit une hausse de 15% à 20% par rapport à 2023. Cependant, cette prévision est inférieure à l’estimation précédente de 891 millions d’euros annoncée en novembre dernier. Les activités françaises sont principalement responsables de cette révision à la baisse, avec un redressement opérationnel moins favorable que prévu initialement.

Mesures conservatoires pour compenser l’impact

Afin de pallier l’impact de cette révision d’Ebitdar sur la trésorerie du groupe, Emeis a décidé de prendre des mesures conservatoires sur les postes d’investissements. La société reste toutefois fortement engagée dans la réalisation de son plan de cession d’actifs immobiliers et étudie toutes les opportunités qui pourraient accélérer ce processus.

Une situation financière préoccupante en France

En 2023, l’Ebitdar d’Emeis s’est élevé à 696 millions d’euros, contre 780 millions d’euros en 2022. Ces chiffres témoignent des difficultés auxquelles le groupe est confronté en France. Malgré les efforts déployés pour améliorer sa rentabilité, Emeis continue de faire face à des obstacles dans son activité française.

Focus sur la restructuration financière d’Emeis

En février de cette année, Emeis a achevé une lourde restructuration financière qui a conduit à sa prise de contrôle par la Caisse des dépôts et les assureurs Maif, MACSF et CNP Assurances. Cette opération visait à renforcer la situation financière du groupe et à lui permettre de faire face plus efficacement aux défis auxquels il est confronté.

Emeis reste donc déterminé à surmonter les difficultés persistantes en France et à mettre en œuvre des mesures pour améliorer sa rentabilité. La société compte également poursuivre son plan de cession d’actifs immobiliers et explorer toutes les opportunités qui lui permettraient d’accélérer ce processus. La situation financière d’Emeis en France reste préoccupante, mais le groupe met tout en œuvre pour la redresser et continuer à croître dans un environnement difficile.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.