"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Décryptage du salaire de 36 millions d’euros de Carlos Tavares, PDG de Stellantis

BestNewsFinanceDécryptage du salaire de 36 millions d'euros de Carlos Tavares, PDG de...

Décryptage du salaire de 36 millions d’euros de Carlos Tavares, PDG de Stellantis

La rémunération du patron de Stellantis Carlos Tavares est au cœur des critiques alors que les actionnaires voteront ce mardi sur ce sujet. Le montant de sa rémunération pour l’année 2023 pourrait atteindre jusqu’à 36,5 millions d’euros.

Cette somme colossale est détaillée dans le bilan annuel de l’entreprise. Selon ce document, la rémunération totale de Carlos Tavares s’établit à 36 494 025 euros pour l’année écoulée.

Une part fixe et une part variable

Ce salaire se compose d’une part fixe de 2 millions d’euros, à laquelle s’ajoutent des avantages sociaux d’une valeur de 634 697 euros. Cette partie représente la rémunération de base du PDG de Stellantis.

En plus de cette part fixe, une grande partie de la rémunération de Carlos Tavares est constituée d’une part variable. Celle-ci comprend des primes à court terme (5 786 800 euros) et des primes à long terme (26 125 828 euros). Ces primes représentent 93% du salaire total du PDG, et il a déjà reçu une prime de 10 millions d’euros pour la transformation du groupe en 2021, selon le rapport financier.

Réactions mitigées

Les montants élevés de la rémunération de Carlos Tavares ne sont pas nouveaux. En 2021, son salaire dépassant les 66 millions d’euros avait suscité la polémique, poussant le ministère de l’Économie à intervenir. Cette année, l’exécutif ne s’est pas exprimé publiquement sur le sujet.

Toutefois, l’agence de conseil américaine Glass Lewis a recommandé aux actionnaires de Stellantis de voter contre la rémunération du PDG, arguant que de telles augmentations dans un contexte de licenciements massifs peuvent créer une disparité entre la rémunération des dirigeants et l’expérience des parties prenantes.

Les agences de conseil françaises Proxinvest et ISS ont également critiqué cette rémunération jugée excessive par rapport aux autres dirigeants. ISS a estimé que la rémunération totale de Carlos Tavares pour 2023 s’élevait à 42 millions d’euros, un montant qu’elle considère comme excessif.

Un vote des actionnaires prévu

Les salariés actionnaires de Stellantis ont déjà voté en faveur de la rémunération de Carlos Tavares. Les autres actionnaires du groupe automobile seront appelés à se prononcer lors de leur assemblée générale qui se tient aujourd’hui à Amsterdam.

Ce débat autour de la rémunération des PDG met en lumière les questions de justice et d’équité dans le monde des grandes entreprises. La rémunération des dirigeants reste un sujet de controverse dans la société, et les actionnaires jouent un rôle important en exprimant leur opinion lors des votes.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.