"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Un démarrage impressionnant pour Victor Wembanyama dans sa première saison NBA malgré des défis physiques

BestNewsSportUn démarrage impressionnant pour Victor Wembanyama dans sa première saison NBA malgré...

Un démarrage impressionnant pour Victor Wembanyama dans sa première saison NBA malgré des défis physiques

Clap de fin pour la saison régulière de NBA, la première du Français Victor Wembanyama dans la ligue nord-américaine de basket. Laissé au repos par sa franchise des Spurs de San Antonio pour le 82e et dernier match de cet exercice 2023-2024, le natif du Chesnay (Yvelines) avait donc conclu ses débuts outre-Atlantique par un succès de prestige contre les Nuggets de Denver (121-120). A l’heure du bilan, celui qui sera l’un des visages des Bleus aux Jeux olympiques de Paris estime qu’il est « actuellement à 15 % de ses capacités ».

Une première saison en NBA très accomplie

Les attentes envers Victor Wembanyama étaient grandes pour cette première saison. Sélectionné en n° 1 de la draft – sorte de bourse aux joueurs désireux de rejoindre la NBA en juin 2023 –, le Français les a remplies. Tant par l’impression visuelle laissée après chacune de ses sorties, que par ses lignes de statistiques – 21,4 points, 10,6 rebonds, 3,9 passes, 3,6 contres et 1,2 interception, le tout en 71 matchs. Du jamais-vu depuis 1976. Favori pour le titre de rookie (« néophyte ») de l’année, il est également dans les discussions pour celui de meilleur défenseur, avec son compatriote Rudy Gobert, joueur de Minnesota.

Les doutes sur sa capacité à faire face au rythme effréné de la NBA se sont rapidement estompés, laissant place à une autre interrogation. Jusqu’où peut-il aller ? « Je dirais que je suis actuellement à 15 % de mes capacités et du niveau maximum que j’espère atteindre », avance-t-il. Très dissuasif défensivement, auréolé du statut de meilleur contreur de la ligue, Victor Wembanyama a épuré son panel offensif à mesure qu’il prenait le pouls de la NBA et de son style de jeu spécial. « Il a plus progressé en six mois que certains en cinq ans, voire durant toute leur carrière », explique Brian Windhorst, journaliste de la chaîne sportive américaine ESPN.

Après plusieurs expérimentations de l’entraîneur des Spurs, Gregg Popovich, le Français a changé de registre lorsqu’il s’est rapproché du cercle et que ses coéquipiers ont compris comment l’utiliser. « Pour moi, c’est le meilleur rookie de l’histoire, estime Jovan Buha, journaliste qui suit les Lakers de Los Angeles pour The Athletic. Quand il joue, on se croirait dans un jeu vidéo, mais c’est bien la réalité. »

Malgré les défis physiques auxquels il a dû faire face, Victor Wembanyama a réussi un démarrage impressionnant dans sa première saison NBA. Ses performances sur le parquet et ses statistiques exceptionnelles ont su répondre aux attentes placées en lui. Avec encore une marge de progression importante, le Français promet de devenir l’un des joueurs majeurs de la ligue dans les années à venir. Les supporters des Spurs de San Antonio peuvent être fiers de leur jeune recrue, qui a déjà marqué de son empreinte la NBA.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.