"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Plan de lutte contre la fraude fiscale : un nouveau projet ambitieux mais insuffisant ?

BestNewsFinancePlan de lutte contre la fraude fiscale : un nouveau projet ambitieux...

Le gouvernement français a récemment présenté un nouveau plan de lutte contre la fraude fiscale, avec pour objectif de récupérer une partie des 80 à 100 milliards d’euros perdus chaque année. Cependant, des voix s’élèvent pour souligner les insuffisances de ce plan, qui ne serait pas suffisant pour endiguer le phénomène.

Un plan de lutte ambitieux mais insuffisant

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a jugé « absolument indispensable de lutter avec plus de force contre la fraude fiscale et la fraude sociale ». C’est dans cette optique que le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a présenté ce mardi un nouveau plan de lutte contre la fraude fiscale.

Parmi les mesures phares, la création d’un service de renseignement fiscal à Bercy, consacré à la lutte contre les grandes fraudes internationales et doté d’une centaine d’agents d’élite d’ici la fin du quinquennat. Ces agents utiliseront des techniques de renseignement telles que « les écoutes, la captation de données, la pose de balises ». Cependant, Bruno Le Maire a lui-même reconnu que ces mesures pourraient ne pas suffire.

Un manque de moyens humains et matériels

En effet, certains critiques estiment que ce plan n’apporte pas les moyens humains, matériels et juridiques nécessaires pour lutter efficacement contre la fraude fiscale. Vincent, membre d’Attac France, tempère ainsi les annonces du gouvernement : « Le problème, c’est que le plan ne vise pas à renforcer les moyens humains, ni matériels ou juridiques, c’est pour cela qu’il faut être prudent vis-à-vis des annonces ». La question du manque de ressources allouées à cette lutte est donc au cœur des préoccupations.

L’enjeu est de taille : selon le syndicat Solidaires Finances publiques, la fraude fiscale représente entre 80 et 100 milliards d’euros par an, et l’État n’en récupère actuellement que quinze milliards. Les efforts pour lutter contre la fraude fiscale doivent donc être renforcés si l’on veut espérer récupérer une part significative de ces sommes colossales.

Face à un problème aux dimensions internationales

Il est important de noter que la fraude fiscale ne se limite pas à la France, mais concerne l’ensemble des pays et nécessite une coopération internationale pour être efficacement combattue. La création du service de renseignement fiscal à Bercy, spécialisé dans la lutte contre les grandes fraudes internationales, semble aller dans ce sens.

Toutefois, il convient de rester vigilant quant à l’efficacité de ce dispositif et à la mise en place de mesures complémentaires pour lutter contre la fraude fiscale à tous les niveaux.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.