"Veuillez noter que les images utilisées dans nos actualités sont fournies uniquement à des fins illustratives et ne reflètent pas nécessairement la réalité ou la véracité des propos tenus. (image ia)"

Atos repousse sa décision pour choisir entre David Layani et Daniel Kretinsky

BestNewsFinanceAtos repousse sa décision pour choisir entre David Layani et Daniel Kretinsky

Atos se retrouve à la croisée des chemins : David Layani ou Daniel Kretinsky ? Le géant du secteur informatique retarde sa décision cruciale, laissant planer le suspense. Quel avenir se profile pour l’entreprise et quelles conséquences cette décision aura-t-elle sur son destin ? Plongeons au cœur de cette intrigue où les enjeux stratégiques se mêlent aux jeux de pouvoir.

Atos repousse sa décision de reprise

Atos, le groupe informatique français, a annoncé qu’il repoussait sa décision pour choisir entre les offres de reprise de David Layani et Daniel Kretinsky. L’entreprise cherche désespérément de nouvelles liquidités et une réduction de sa dette de 4,8 milliards d’euros. Selon un communiqué publié ce jeudi matin, Atos est en discussion avec les deux parties afin d’améliorer certaines conditions des propositions.

Les difficultés dans le choix du repreneur

L’administratrice judiciaire d’Atos, Hélène Bourbouloux, a demandé un délai supplémentaire afin de maximiser le soutien des créanciers financiers en faveur de leur proposition privilégiée. Cela signifie qu’aucune majorité décisive ne s’est dégagée en faveur de David Layani ou de Daniel Kretinsky.

Les obligataires penchent plutôt en faveur de David Layani, le patron de OnePoint, avec un groupe représentant 36% de la dette obligataire ayant déjà signé l’offre de reprise. Ce dernier est confiant quant à sa capacité de convaincre 60% des créanciers obligataires, soit un total de 30% de la dette d’Atos. Il est important de rappeler que le plan de restructuration doit être approuvé par une majorité des deux tiers.

Hélène Bourbouloux a envoyé un questionnaire aux créanciers pour connaître leur exposition à la dette d’Atos, leur choix de repreneur et leur disposition à voter pour l’offre de sauvetage qu’ils n’avaient pas initialement privilégiée. L’objectif est de dégager une majorité claire en faveur de l’un ou l’autre des repreneurs et d’éviter les surprises lors de la procédure devant le tribunal de commerce.

L’attente des résultats

Atos et Hélène Bourbouloux souhaitent se donner jusqu’au début de la semaine du 10 juin pour sélectionner le repreneur du groupe informatique. En repoussant la décision, ils espèrent obtenir des conditions plus favorables des deux candidats et obtenir le soutien nécessaire des créanciers financiers pour leur proposition préférée.

En attendant, la situation reste incertaine pour Atos qui lutte pour trouver les liquidités dont elle a besoin et réduire sa dette importante. Les résultats de ce processus de reprise auront un impact significatif sur l’avenir de l’entreprise et de ses employés.

La rédaction Bestnews
La rédaction Bestnews
L'équipe responsable du site d'actualité rapide Bestnews. Les dernières news de manière claire et concise. Avec Bestnews, vous pouvez être sûr de recevoir les nouvelles les plus importantes de manière rapide et efficace, sans perdre de temps dans les détails inutiles.