Deux femmes afro-américaines en lice pour les élections municipales de Chicago

Dans quelques semaines, les habitants de Chicago se rendront aux urnes pour voter leur futur maire. À l’issue du premier tour, ce sont deux femmes afro-américaines qui sont arrivées aux deux premiers rangs. L’on conclut donc que Chicago aura bientôt une femme noire à la tête de sa mairie.

À Chicago, les temps changent, les mœurs évoluent

Bien que l’issue du second tour de la course aux élections municipales de Chicago reste incertaine, l’on peut être sûr d’une chose. Le maire sera une femme… et elle sera afro-américaine. Toni Preckwinkle et Lori Lighfoot s’en sortent avec 16 % et 17,5 % des suffrages, en devançant 12 autres candidats. L’une d’elles succèdera donc à Rahm Emanuel, maire du parti démocrate depuis 2011. Parmi les prétendants figurent l’ancien chef de cabinet d’Obama à la Maison Blanche, Bill Daley, et Garry McCarthy, l’ancien chef de la police. Faut-il rappeler que la ville de Chicago est encore concernée par l’inégalité raciale.

La future maire, nouvelle figure de la ville

Si Lori Lightfoot gagne ce deuxième tour, ce sera une grande première à tous les niveaux. Non seulement, elle sera la première femme noire à diriger la ville de Chicago, mais de plus, elle assume pleinement son homosexualité. Beaucoup trouvent la situation peu commune. Savoir qu’une petite fille issue d’une famille modeste, et noire, par-dessus tout, arriver aux pouvoirs d’une des plus grandes villes des États-Unis est loin d’être courant. Dans l’un ou dans l’autre cas, Chicago sera entre de bonnes mains. Que la meilleure gagne !