USA : l’e-cigarette en passe d’être interdite pour les jeunes

Une récente enquête menée dans les lycées américains a révélé que le nombre de jeunes « vapoteurs » a augmenté de 1,5 million en seulement un an ! C’est sans doute la raison pour laquelle l’administration américaine a pris les devants en préparant une restriction de la commercialisation des cigarettes électroniques. La FDA, agence de santé américaine, préconise tout bonnement d’en interdire la vente sur le web.

Une augmentation massive de la consommation d’e-cigarette

78 % et 38 % : tels sont les constats de la hausse du nombre de mineurs et adolescents désormais consommateurs réguliers de la cigarette électronique, dans les lycées et les collèges aux États-Unis. La FDA tire la sonnette d’alarme en dénonçant l’e-cigarette comme étant un facteur de dépendance à la nicotine pour les jeunes. En revanche, il semblerait que les e-liquides parfumés à la menthe font débat. D’une part, le menthol camoufle a priori l’odeur répulsive de la fumée, ce qui pourrait susciter l’intérêt des jeunes à s’y mettre. D’autre part, cette saveur est particulièrement intéressante pour les adultes en sevrage tabagique. La cigarette électronique souffle a encore quelques mois de sursis jusqu’en juin prochain pour connaître son sort.

Une réaction en chaîne prise par les fabricants

Sentant de loin la catastrophe sur leurs chiffres d’affaires, les entreprises productrices de cigarettes électroniques commencent à prendre les mesures nécessaires pour échapper à la faillite. Avec la FDA, elles collaborent pour trouver une solution pour faire en sorte de boycotter l’accès des jeunes à l’e-cigarette. Certaines firmes comme Altria et Juul ont déjà retiré les e-cigarettes les plus en vogue auprès des jeunes.