La FDJ blanchit par la justice française

Nous nous souvenons tous de l’enquête retentissante réalisée par un retraité au sujet du système de redistribution de la Française des Jeux en matière de jeu de grattage.

Après une longue enquête réalisée par la justice française, la FDJ a bien été acquittée.

Une enquête qui date de 2007

La plainte d’un joueur adepte des jeux de grattage avait fait grand bruit il y a quelques années. Celui-ci pensait avoir démasqué la mécanique des gains liée au jeu de grattage. Selon lui, il n’y avait aucun hasard puisque chaque lot de tickets comportait le même nombre de tickets gagnants et de tickets perdants.

Ainsi, tout le hasard était perdu, et ce, d’autant plus que toujours selon lui, les buralistes étaient au courant de cette technique. Cela signifiait qu’au bout d’un certain nombre de gains, les buralistes « savaient » qu’ils vendaient des tickets forcément perdants. Cela était une honte selon le retraité qui avait des heures, voire de jours, à éplucher toutes les probabilités possibles. Il avait alors porté plainte pour tromperie auprès de la FDJ.

Une information judiciaire ouverte pour tromperie

Ainsi, depuis 2007, une information judiciaire avait été ouverte et le premier jugement avait accouché d’un non-lieu troublant. Après d’autres enquêtes afin de réaliser toute la lumière sur cette tromperie présumée, la FDJ vient tout juste d’être blanchie. Clairement, cela retire une belle épine du pied à la FDJ, car un tel scandale aurait entrainé la fermeture partielle de cette institution semi-publique.

Chaque année, plus de 29 millions de joueurs tentent leur chance pour décrocher le gros lot grâce aux jeux de grattage. Au final, c’est bien le retraité qui devra verser 10 000 euros de dommages et intérêts à la FDJ. Les jeux les plus populaires sont de loin le jeu Cash et l’indéboulonnable Millionnaire.

Source : Europe1